Médiation

Crédit photo : Minecraft
Créateur

Buno Berthier, psychologue et auteur du site therapieetjeuvideo.fr

Mécanismes
Pour qui ?

Cette méditation a été mise en œuvre pour un enfant de 7 ans, social et éveillé, mais qui refusait d’écrire à l’école. Ses parents ont notamment précisé qu’il était « très accro aux écrans et doué ».

Public
Préscripteurs

Les parents ont amené l’enfant chez un psychologue pour enfants, car ils étaient inquiets de ses faibles résultats scolaires.

Objectifs
Aller plus loin

Sources

Bruno Berthier. « Minecraft, le jeu vidéo populaire devenu médiateur thérapeutique », dans Médiation numériques : jeux vidéos et jeux de transfert. érès. 14 février 2019, 115. Lien vers l’ouvrage

Site de Bruno  Berthier: http://therapieetjeuvideo.fr/

Références complémentaires
Sélection éditoriale

Le : 27 mai 2021, par Eléonore Lassalle

Redémarrer la créativité en panne chez l’enfant

-91- Minecraft en mode créatif : Médiation thérapeutique


L’essentiel

Un enfant, éveillé et social, refuse d’écrire. Un psychologue s’est appuyé sur la récente découverte de Minecraft par l’enfant pour  « redémarrer sa créativité ».

Description du cas d'usage

Les objectifs

Cette médiation s’est adressée à un enfant dynamique et ouvert, mais qui écrit très peu et de manière intermittente, posant de grandes difficultés à l’école. Le psychologue s’est appuyé sur l’envie de cet enfant de jouer à Minecraft en mode créatif pour redémarrer une créativité en panne, oser montrer ses créations, et reprendre confiance à l’école.

Cette expression “créativité en panne” est celle qu’a trouvée le praticien à mi-chemin de l’accompagnement. L’enfant ne présentait pas de difficulté de compréhension, il était à l’aise à l’oral et dans les relations sociales mais il n’écrivait pas (il faisait semblant d’écrire mais ne laisse pas d’encre sur le papier.).  Le psychologue  s’est rendu compte au fil des séances que l’enfant était « en panne de créativité”.


Le jeu

Minecraft est un jeu de construction, d’aventure et de coopération dans un monde « bac à sable » (le joueur a une grande liberté d’action). Il présente plusieurs modes de jeu possible. Celui qui a été utilisé dans cette médiation est le mode créatif. Ce mode permet de créer tout ce que l’on souhaite sans contrainte et à volonté. Et il est possible de partager ses créations avec les autres joueurs.

Minecraft est un jeu de construction, d’aventure et de coopération dans un monde « bac à sable » (le joueur a une grande liberté d’action). Il présente plusieurs modes de jeu possible. Celui qui a été utilisé dans cette médiation est le mode créatif. Ce mode permet de créer tout ce que l’on souhaite sans contrainte et à volonté. Et il est possible de partager ses créations avec les autres joueurs.

Mise en oeuvre

Contexte

La médiation à l’aide du jeu fait partie d’un suivi par un psychologue sur plusieurs mois. Minecraft a été introduit après 5 mois de suivi, et à partir de la 6e séance. Notamment parce que l’enfant venait de  découvrir le jeu et était enthousiasmé.

La médiation à l’aide du jeu fait partie d’un suivi par un psychologue sur plusieurs mois. Minecraft a été introduit après 5 mois de suivi, et à partir de la 6e séance. Notamment parce que l’enfant venait de  découvrir le jeu et était enthousiasmé.


Utilisation du jeu

Les séances débutent par un temps de discussion entre le praticien et l’enfant, pour définir une activité de jeu qui durera 20 minutes.

Le cabinet dispose d’un espace dédié au jeu et surnommé « Gaming room », avec un bureau, deux fauteuils, un écran, deux manettes de jeux, de petites enceintes, un clavier, une souris, une connexion internet et des jeux achetés dans leur version commerciale.

Pendant les séances, le praticien invite l’enfant à créer et reste à l’écoute. Dans cet accompagnement, l’enfant était particulièrement enthousiaste. Il a montré une grande créativité et une bonne mémoire, avec la volonté à chaque séance de montrer au praticien ce qu’il avait appris avec son grand frère ou par des vidéos sur internet.

Comprendre

Mécanismes mobilisés

3 mécanismes principaux sont mobilisés dans cette médiation :

  • S’appuyer sur un jeu choisi par l’enfant
  • Aider l’enfant à verbaliser ses créations pour se valoriser
  • Permette à l’enfant de ramener en séance ses créations pour prendre confiance

Un  jeu choisi par l’enfant

L’enfant était très demandeur : c’est lui qui, après avoir découvert Minecraft, a suggéré de l’utiliser. Avant cette rencontre, le praticien n’aurait jamais pensé l’utiliser avec un enfant aussi jeune.

Verbaliser ses créations pour se valoriser

Le jeu a permis de mobiliser sa créativité. Mais aussi de la montrer au praticien et la verbaliser, ce qui était justement ce qui semblait lui manquer en milieu scolaire.

Ramener en séance ses créations, pour prendre confiance

L’enfant a fait de lui-même des aller-retour entre ses apprentissages hors séance et les démonstrations en séance. Il lui ont permis de lier l’extérieur avec l’espace thérapeutique : faire entrer l’extérieur vers l’espace thérapeutique, mais aussi prendre conscience des capacités qu’il était en train d’acquérir pour les utiliser à l’extérieur.


Exemple de mise en oeuvre

L’ensemble de cette fiche traite d’une médiation spécifique.

L’ensemble de cette fiche traite d’une médiation spécifique.


Retours d'expérience

Le praticien met en avant trois résultats :

  • L’observation du jeu comme outil de diagnostic
  • De meilleurs résultats scolaires
  • Mais aussi un essoufflement de cette médiation avec le temps.

L’observation du jeu comme outil de diagnostic

L’observation du comportement de l’enfant dans le jeu a permis au praticien de mieux comprendre son problème. Dès le début il a fait preuve de ténacité, de mémoire, et de créativité, qui pourtant lui manque en milieu scolaire. Il n’avait donc pas de lacunes de ce côté.

De meilleurs résultats scolaires

Après quelques séances, l’entourage a rapporté au praticien un changement durable dans son comportement : il était plus ouvert et s’exprime spontanément. Progressivement, il écrit davantage à l’école et accepte de faire les évaluations.

Un essoufflement de la médiation

Cependant, après quelques mois, ce fonctionnement s’essouffle : l’enfant est toujours dans la démonstration, mais sollicite de moins en moins le thérapeute, et progresse moins. L’utilisation du jeu ne permettait plus de progresser. À ce stade le praticien a décidé de continuer à utiliser Minecraft, mais cette fois en mode compétitif.


Découvrez également